Monsieur Phil Roy

Par Marc-André Piette

Le 10 février dernier, dans un Olympia loadé de 25-45 ans visiblement pas initiés au concept des verres à bière consignés (groupe auquel je ne me soustrais pas), Phil Roy était de retour, fresh and clean.
Je n’avais encore jamais vu un public aussi hétéroclite dans un show d’humour. C’est un mot dûment choisi pour décrire une salle où s’alternent les casquettes à palette « drette », les calvities naissantes et même Fred Savard de La soirée est (encore) jeune. Nombreuses sont les critiques ayant loué le côté rassembleur de Phil, mais la largeur du spectre m’en a fait tousser dans ma Molson.
La première partie était assurée par Guillaume Pineault qui séduit non seulement par sa drive, mais aussi par son humilité dans le tonnerre d’applaudissements qui a répondu à sa question : « Qui ici n’a aucune idée de qui est Guillaume Pineault? ».
The man fait ensuite son entrée. Ça décolle et ça n’arrête plus.
On ne peut pas résumer le style de Phil Roy en disant qu’il fait de l’anecdote. Il utilise certes des codes que l’on sait déchiffrer, comme notre nostalgie de l’adolescence, nos « premières fois », mais il les utilise différemment.
Le skateboarder professionnel Rodney Mullen utilisait, comme ses confrères, un skateboard. Si ce code leur était commun, Mullen a toutefois eu l’idée de slider dessus, mais en tournant la planche à l’envers, créant ainsi le darkslide. Il a en quelque sorte compris la mécanique du skate comme Phil Roy a plus tard compris celle de l’humour pour faire quelque chose d’inattendu avec quelque chose que l’on croyait connaître sous toutes ses formes. Le darkslide le plus réussi de Phil était selon moi le numéro sur sa mère.
Le spectacle en soi est l’aboutissement d’un travail acharné. Sa fluidité sur scène suffit à traduire la rigueur de son travail. J’ai eu le privilège de le côtoyer à titre de stagiaire sur le plateau de ALT (Actualité Légèrement Tordue), émission qu’il anime sur les ondes de Vrak. J’y ai rencontré un gars investi qui vise le centre du jeu de dards, mais sans jouer du coude. Il fait son thing, et c’est un pro. Ce fut pour moi une expérience très formatrice.
Épaulé par Réal Béland à la mise en scène et Sébastien Ravary aux textes, Phil Roy a visiblement sauté la clôture. Tout porte à croire qu’il laissera sa marque dans l’humour comme Rodney Mullen a laissé la sienne dans le skate.
photo_2 (003)
Site officiel : http://philroy.ca/
Instagram : @philroy
ALT (Actualité Légèrement Tordue) : http://www.vrak.tv/emissions/alt-actualite-legerement-tordue-1.1806721

Visionné 386 fois.

Monsieur Phil Roy

À Propos
- Montreal.TV est une WebTV dédiée à la couverture des événements, partys, restos, nightlife, arts et culture, immobilier, les spas, mode et design, bref tout ce qui touche le lifestyle dans la grande région de Montréal. Montreal.TV rejoint plus de 110 000 personnes mensuellement.