Le restaurant Hoogan et Beaufort cartonne depuis son ouverture

Le chef vedette Marc-André Jetté et son complice le sommelier William Saulnier viennent de souffler la bougie du premier mois d’ouverture de leur tout nouveau restaurant Hoogan et Beaufort, situé au 2600 rue William-Tremblay, à Montréal.

Le restaurant a ouvert ses portes en douce le 22 décembre dernier dans un quartier en pleine effervescence, soit celui du Technopole Angus.

Hoogan et Beaufort propose une cuisine raffinée de légumes, viandes et fruits de mer. L’une de leurs grandes spécialités est la cuisson sur feu de bois. En effet, le pit à feu rend non seulement les aliments tendres et délicieux, mais il contribue également à recréer une ambiance et un décor des plus chaleureux et accueillants.  On y retrouve un très long bar pour manger ce qui donne une atmosphère conviviale et de rencontres.

Situé dans l’annexe du Locoshop Angus, l’espace au look postindustriel de 3000 pieds carrés peut accueillir 80 personnes auxquelles s’ajouteront une quarantaine de places en terrasse dès l’arrivée du printemps. Le design a été conçu par la firme montréalaise APPAREIL architecture sous la direction de l’architecte principale et fondatrice Kim Pariseau.

William Saulnier, sommelier et copropriétaire du Hoogan et Beaufort, met ses talents à l’œuvre avec des produits locaux, mais aussi dans l’offre de quelques bijoux de l’international.

Pour la petite histoire, le nom qu’ils ont soigneusement choisi pour leur établissement, rend hommage aux agriculteurs qui ont vendu leurs terres au Canadian Pacific Railway en 1879 sous l’ère industrielle des Shops Angus.

Hoogan et Beaufort connait un succès instantané et il est préférable de réserver.

Ford lance un défi au chef Marc-André Jetté

C’est dans le cadre du Salon International de l’Auto de Montréal 2016 que l’entreprise automobile Ford Canada a lancé un défi des plus originaux au chef. Ford a mandaté Jetté de créer un déjeuner trois services à partir d’aliments précis, tels que noix de coco, soya, bambou, riz, maïs et pissenlit. Mais pourquoi ces aliments? C’est que des sous-produits alimentaires et des surplus d’aliments trouvent une deuxième vie chez Ford. Ils sont réutilisés afin de produire certaines pièces de l’automobile.

Quelques exemples rapides 

Le soya est utilisé pour la création de coussins, dossiers de sièges, appuie-têtes, garnitures de toits et tableaux de bord.
Les fibres de l’écorce et même les coquilles de la noix de coco réduites en poudre peuvent être trouvées dans le plancher du coffre arrière de la Focus tandis que les coquilles réduites en poudre se retrouvent sous le capot du F150.

Saviez-vous que Ford s’est classé au 1er rang des meilleures marques écologiques au monde selon Interbrand en 2014? L’entreprise fait d’énormes efforts afin d’être plus verte. 85% des éléments des véhicules Ford sont recyclables. D’ailleurs, Ford vient d’annoncer un investissement de 4,5 milliards de dollars dans les solutions de véhicules électriques d’ici 2020.

Voir les photos de l’événement Ford avec des bloggeurs de Montréal.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Visionné 148 fois.

Le restaurant Hoogan et Beaufort cartonne depuis son ouverture

À Propos
- Montreal.TV est une WebTV dédiée à la couverture des événements, partys, restos, nightlife, arts et culture, immobilier, les spas, mode et design, bref tout ce qui touche le lifestyle dans la grande région de Montréal. Montreal.TV rejoint plus de 110 000 personnes mensuellement.