Montréal – Les finalistes pour les Prix Jutra ont été dévoilés. Ces finalistes ont été sélectionnés par quatre jurys différents (long métrage de fiction, long métrage documentaire, court ou moyen métrage de fiction et film d’animation), composés d’artisans et de personnalités de notre cinéma. Les gagnants seront connus lors de La soirée des Jutra le 11 mars prochain. Animée par Sylvie Moreau et Yves Pelletier, mise en scène par Brigitte Poupart et réalisée par Jocelyn Barnabé, La 14e soirée des Jutra présentée par Radio-Canada, sera diffusée à la télévision et sur le Web en direct du Théâtre St-Denis le dimanche 11 mars 2012 à 19 h 30. Elle sera précédée à 18 h 30 sur ARTV, d’une émission spéciale intitulée Notre cinéma 2011, une sélection des moments cinématographiques marquants de la dernière année.

Avec neuf nominations, Monsieur Lazhar est en tête des films finalistes. Le long métrage a été retenu dans les catégories meilleur film (Luc Déry et Kim McCraw / micro_scope), meilleure réalisation (Philippe Falardeau), meilleur scénario (Philippe Falardeau), meilleur acteur (Fellag), meilleure actrice de soutien (Sophie Nélisse), meilleur acteur de soutien (Émilien Néron), meilleur son (Pierre Bertrand, Mathieu Beaudin, Sylvain Bellemare, Bernard Gariépy Strobl), meilleure musique originale (Martin Léon) et film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec.

Coteau Rouge suit de près avec huit mises en nomination. Le film est en lice pour les catégories meilleur film (Linda Pinet et André Forcier / Les Films du Paria), meilleur scénario (André Forcier, Linda Pinet et Georgette Duchaîne), meilleure actrice (Céline Bonnier), meilleur acteur de soutien (Mario Saint-Amand), meilleure direction artistique (Patrice Bengle), meilleure direction photo (Daniel Jobin), meilleurs costumes (Sophie Lefebvre) et meilleure coiffure (Marcelo Padovani).

Le film Café de Flore cumule pour sa part sept nominations. Il est finaliste dans les catégories meilleure réalisation (Jean-Marc Vallée), meilleure actrice (Vanessa Paradis), meilleure direction artistique (Patrice Vermette), meilleure direction photo (Pierre Cottereau), meilleure coiffure (Ghislaine Sant et Frédéric Birault), meilleur maquillage (Christiane Fattori et Frédéric Marin) et film s’étant le plus illustré à l’extérieur Québec.

Trois titres obtiennent chacun six mentions. Pour l’amour de Dieu est en nomination pour les catégories meilleure réalisation (Micheline Lanctôt), meilleure actrice (Madeleine Péloquin), meilleure direction artistique (Normand Sarrazin), meilleure direction photo (Michel La Veaux), meilleurs costumes (François Barbeau) et meilleure musique originale (Catherine Major). Starbuck est de son côté finaliste pour les trophées récompensant le meilleur film (André Rouleau / Caramel Films), la meilleure réalisation (Ken Scott), le meilleur scénario (Ken Scott et Martin Petit), le meilleur acteur (Patrick Huard), la meilleure direction artistique (Danielle Labrie) et le meilleur son (Pierre-Jules Audet, Arnaud Derimay et Bernard Gariépy Strobl). Enfin, Une vie qui commence obtient les places de finaliste pour les catégories meilleure actrice (Julie Le Breton), meilleur acteur (Charles-Antoine Perreault), meilleur acteur de soutien (François Papineau), meilleurs costumes (Ginette Magny), meilleur maquillage (Diane Simard) et meilleure coiffure (Martin Lapointe).

Le vendeur ressort avec cinq nominations. Le film est cité pour meilleur film (Bernadette Payeur et Marc Daigle / APCAV), meilleur scénario (Sébastien Pilote), meilleur acteur (Gilbert Sicotte), meilleure musique originale (Pierre Lapointe et Philippe Brault) et film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec. Il en est de même pour Snow and Ashes en lice pour le prix de la meilleure direction artistique (Marie-Ève Bolduc), de la meilleure direction photo (Jean-François Lord), du meilleur montage (Élisabeth Tremblay), des meilleurs costumes (Mireille Roy) et de la meilleure musique originale (Louis Côté, collaboration spéciale de Claude Lamothe).

Le sens de l’humour est nommé à quatre reprises, soit pour la meilleure direction photo (Bernard Couture), le meilleur montage (Jean-François Bergeron), la meilleure actrice de soutien (Sonia Vachon) et la meilleure musique originale (FM Le Sieur). Frisson des collines est aussi cité quatre fois et se retrouve parmi les finalistes des catégories meilleure actrice de soutien (Anick Lemay), meilleur acteur de soutien (Antoine Bertrand), meilleurs costumes (Michèle Hamel) et meilleure coiffure (Denis Parent).

Trois films reviennent à trois reprises sur la liste des nominations. Gerry se retrouve parmi les cinq finalistes des catégories meilleur acteur (Mario Saint-Amand), meilleur maquillage (Julie Casault) et meilleure coiffure (Denis Parent). La run est en nomination dans les catégories meilleur scénario (Léonardo Fuica, Demian Fuica, Martin Poirier), meilleur acteur de soutien (Nicolas Canuel) et meilleur montage (Demian Fuica). De son côté, Nuit #1 est en lice pour le prix du meilleur film (Nancy Grant, Sylvain Corbeil / Metafilms), de la meilleure réalisation (Anne Émond) et de la meilleure actrice (Catherine De Léan).

Un seul film récolte deux nominations. La peur de l’eau est nommé pour le Jutra de la meilleure actrice de soutien (Sandrine Bisson) et du meilleur son (Mario Auclair, Pierre-Jules Audet, Luc Boudrias).

Sept films ont été retenus dans une catégorie. BumRush décroche une mention pour le meilleur montage (Geoffroy Lauzon et Louise Sabourin), Décharge pour le meilleur maquillage (Kathryn Casault), En terrains connus pour le meilleur son (Pierre Bertrand, Sylvain Bellemare et Bernard Gariépy Strobl) Funkytown pour le meilleur maquillage (Micheline Trépanier), Le bonheur des autres dans la catégorie de la meilleure actrice de soutien (Louise Portal), Marécages pour le meilleur son (Yann Cleary, Claude Beaugrand, Stéphane Bergeron) et Sur le rythme pour le Jutra du meilleur montage (Éric Genois).

Enfin, Curling et Incendies se retrouvent à nouveau en lice cette année, pour le Jutra du film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec en 2011.

Outre Curling et Incendies, ce sont donc 20 films sur les 38 éligibles qui obtiennent cette année au moins une place de finaliste parmi les 15 catégories récompensant les longs métrages de fiction.

Du côté des documentaires, les films Ce cœur qui bat de Philippe Lesage (Pourrons-nous vivre ensemble), Inside Lara Roxx de Mia Donovan (Eyesteelfilm), John Max, a portrait de Michel Lamothe (Ihaka), La nuit, elles dansent d’Isabelle Lavigne et Stéphane Thibault (Les Films du Tricycle) et Les tortues ne meurent pas de vieillesse de Hind Benchekroum et Sami Mermer (Les Films de la tortue) se disputeront le trophée.

Dans la catégorie meilleur film d’animation, on retrouve D’aléas de Mathieu Tremblay (production Mathieu Tremblay), Rivière au tonnerre de Pierre Hébert (production Pierre Hébert), Dimanche de Patrick Doyon (ONF), Blanche Fraise de Frédérick Tremblay (La Bande Vidéo) et Paula de Dominique Étienne Simard (ONF).

Finalement, les finalistes dans la catégorie meilleur court ou moyen métrage sont Ce n’est rien de Nicolas Roy (Voyous Films), Hope de Pedro Pires (Phi Group), Tabula rasa de Matthew Rankin (Matthew Rankin Film Produktion), Trotteur d’Arnaud Brisebois et Francis Leclerc (Productions Nitromax) et Vacarme de Daniel Karolewicz (Les Films de la meute).

Pour la première fois cette année, le public est invité venir assister à La 14e soirée des Jutra au Théâtre St-Denis et ainsi célébrer le cinéma québécois en compagnie de ses artisans. Les billets sont disponibles en nombre limité. Réservation dès maintenant :

Billet Gala + Réception : 175$ (parterre)
Réservations : louis.bouchard@videotron.qc.ca

Billet Gala : 20$ (balcon)

Cliquez ici pour billets.

Visionné 56 fois.

Gala Prix Jutra 2012 :: les finalistes

À Propos
- Montreal.TV est une WebTV dédiée à la couverture des événements, partys, restos, nightlife, arts et culture, immobilier, les spas, mode et design, bref tout ce qui touche le lifestyle dans la grande région de Montréal. Montreal.TV rejoint plus de 110 000 personnes mensuellement.