Le Théâtre du Rideau Vert dévoile les pièces de sa saison 2011-2012, qui comptera 6 productions : Anna sous les tropiques, 2011 revue et corrigée, Vigile (ou Le veilleur), Les bonnes, Une vie presque normale et Au champ de Mars.

ANNA SOUS LES TROPIQUES une pièce de Nilo Cruz
Du 13 septembre au 15 octobre 2011

Une famille émigrée de Cuba travaille en Floride dans une manufacture où les torcedores roulent les cigares à la main, perpétuant ainsi le savoir-faire de leur terre natale. Ils vivent dans le tourbillon du rêve américain, juste avant la grande dépression de 1929. Arrive Juan Julian, le nouveau « lecteur » qui bouleverse la vie de la petite communauté en lisant Anna Karénine, de Léon Tolstoï, poursuivant ainsi une tradition cubaine qui, tout en tenant l’esprit des travailleurs en éveil, les fait rêver pendant qu’ils accomplissent des tâches répétitives. Les mots de l’auteur russe enflammeront l’imagination de Marela, raviveront la passion de Palomo pour Conchita et rapprocheront à nouveau Santiago et Ofelia. Anna sous les tropiques parle du pouvoir de la littérature sur l’esprit et l’âme.

L’auteur d’Anna sous les tropiques, Nilo Cruz, est né à Cuba. Il s’installe à Miami avec sa famille en 1970 et termine ses études en 1994. Il est le premier auteur latino-américain honoré par le prestigieuxprix Pulitzer, qu’il a obtenu en 2003 pour Anna sous les tropiques, avant même que la pièce ne soit produite à New York. Pour cette importante production, Jean Leclerc signera sa première mise en scène au Théâtre du Rideau Vert. Acteur d’expérience ayant aussi fait carrière aux États-Unis, il a joué au théâtre, au cinéma et à la télévision dans des émissions comme All My Children et Law & Order. Il dirigera une distribution omposée de comédiens réputés comme Normand Carrière, Jean-François Casabonne, Carole Chatel, Patrice Coquereau, Benoit Gouin, Germain Houde, Geneviève Rochette et Geneviève Schmidt. Pièce empreinte d’un charme nostalgique et romanesque, Anna sous les tropiques vous fera découvrir un théâtre latino-américain plein de passion et d’exotisme.

2011 REVUE ET CORRIGÉE un collectif d’auteurs
Dès le 29 novembre 2011

Les critiques sont éloquentes : « performance impressionnante », « un vrai feu roulant », « un très grand moment de burlesque », « une belle distribution de l’actualité », un « ton dynamique », « un très très beau spectacle », « des imitateurs formidables », un « véritable exercice de vitesse pour les comédiens » qui, en coulisses, jonglent avec accessoires, costumes et perruques. Avec des traits d’esprits pertinents et une ironie très efficace, les auteurs se moquent avec adresse de personnages et d’événements qui ont fait les manchettes en 2011. La mise en scène de 2011 revue et corrigée a été confiée à une humoriste et imitatrice expérimentée : Michèle Deslauriers. Dans un mélange d’imitations, de sketches et de vidéos, six comédiens – Suzanne Champagne, Véronique Claveau, Martin Héroux, Benoit Paquette, France Parent et Marc St-Martin – interpréteront

de très nombreux personnages : politiciens, artistes, personnalités publiques et vedettes de la télévision et du cinéma. Véritable panorama satirique de l’année, la rétrospective théâtrale et humoristique du Théâtre du Rideau Vert est devenue un rendez-vous incontournable.

L’actualité culturelle, sociale et politique donne toujours de quoi se mettre sous la dent aux concepteurs de la revue annuelle du Théâtre du Rideau Vert. Pour la septième année, dans l’esprit d’une tradition bien québécoise, une équipe de talentueux artistes vous a concocté une revue fantaisiste de 2011, inspirée de sujets qui ont fait jaser ou réfléchir. Un spectacle haut en couleurs créé avec le regard malicieux et ludique d’une équipe aux multiples talents et qui s’occupe de tout : écriture, lectures, musique, chorégraphies, chansons, imitations, avec des interprètes qui seront sur scène devant vous, en chair et en os.

VIGILE (ou Le veilleur) une pièce de Morris Panych
Du 31 janvier au 3 mars 2012.
En coproduction avec le Centre Segal des arts de la scène.

Joué pour la première fois au Québec en français, l’auteur Morris Panych est souvent décrit, avec raison, comme l’homme de théâtre le plus prolifique du Canada anglais. Il a écrit plus de vingt pièces à ce jour, sans parler de son travail de comédien, de metteur en scène et de réalisateur télé. Il a obtenu le Prix du Gouverneur général à deux reprises, en 1995 et en 2004. Son écriture, à la fois novatrice et accessible, utilise la comédie pour parler d’enjeux humains et sociaux. La mise en scène de Vigile (ou Le veilleur) a été confiée à Martin Faucher, qui, avec la sensibilité qu’on lui connaît, saura valoriser l’humour noir de ce théâtre d’acteurs, exigeant des comédiens un alliage de virtuosité et de très grande justesse émotive. Acteur polyvalent qu’on a vu à la télévision dans les séries Tout sur moi et Les hauts et les bas de Sophie Paquin, Éric Bernier interprétera le personnage de Kemp. Kim Yaroshevskaya (l’inoubliable Fanfreluche), interprète de la tante Grace, personnage à la présence saisissante, sera sur scène en permanence. Vigile (ou Le veilleur) présente une situation dramatique inusitée et décrit avec une ironie mordante la réalité de solitudes que de nombreux spectateurs reconnaîtront.

Dans la chambre d’une maison banale, Kemp, un employé de banque terne et sans envergure, attend que meure sa tante, une vieille femme alitée et silencieuse. En espérant son décès, qu’il tente parfois de hâter de façon absurde ou loufoque, il essaie de tuer le temps en parlant, s’adressant à la fois à la vieille femme et, de plus en plus, à lui-même. Alors que Kemp pensait que son séjour serait bref, le temps passe et la vieille ne meurt pas. Comédie noire à l’humour grinçant et incisif oscillant entre férocité et tendresse, Vigile (ou Le veilleur) parle à la fois de la solitude, de la mort et de la beauté de la vie.

LES BONNES une pièce de Jean Genet
Du 27 mars au 28 avril 2012

Si Les bonnes parle des relations de pouvoir et des classes sociales, la pièce permet aussi le jeu dans le jeu, le théâtre dans le théâtre, une situation riche pour les créateurs, tout autant que pour les interprètes. La direction artistique du Théâtre du Rideau Vert est fière de présenter à son public cette pièce de Jean Genet, reconnu comme un dramaturge hors du commun. Cette oeuvre magistrale est un morceau théâtral de choix qui mettra en évidence trois formidables actrices : Markita Boies, Louise Turcot et Lise Roy, qu’on a vue en 2008 dans Marie Stuart au Théâtre du Rideau Vert. La mise en scène sera assurée par Marc Béland, un artiste polyvalent, intègre et créatif, lauréat de nombreux prix, qu’on a vu comme comédien au théâtre, à la télévision et au cinéma. Après Le Fou de Dieu pour le Théâtre Il va sans dire et Hamletau Théâtre du Nouveau Monde, il signera sa première mise en scène au Théâtre du Rideau Vert.

Solange et Claire, deux soeurs, sont au service d’une riche bourgeoise. À travers un simulacre de leur cru, elles mettent en scène le meurtre de Madame pendant l’absence de cette dernière. Une sonnerie les interrompt; il faut tout ranger, Madame va revenir, vite! Les bonnes ont comploté une fausse dénonciation pour faire emprisonner l’amant de Madame, mais Madame repart aussitôt revenue, après un coup de fil qui lui annonce que son amant est libéré, et surtout, avant que Claire et Solange réussissent à mettre leur plan à exécution. Dépitées, les bonnes reprennent leur jeu dangereux qui connaît une issue fatale.

UNE VIE PRESQUE NORMALE livret Brian Yorkey, Musique Tom Kitt
Dès le 15 mai 2012

Après sa création en 2008, Next to Normal – le titre original de Une vie presque normale – a donné lieu à diverses productions aux États-Unis, en Norvège, en Finlande et plus récemment, en Australie. Le livret de Brian Yorkey et la musique de Tom Kitt

ont valu plusieurs prix à cet opéra pop, dont le plus récent est le prix Pulitzer, en 2010. La mise en scène enlevante de Denise Filiatrault mettra en valeur le talent de Geneviève Charest, Véronique Claveau, Jean Maheux, Renaud Paradis et Isabeau Proulx Lemire, entre autres. Avec un humour noir et une musique électrisante, Une vie presque normale nous montre comment une famille presque comme les autres navigue dans les eaux tumultueuses de la perte d’un enfant. Si cet opéra pop

chante et fait vivre les joies et les tourments des Goodman, il amène aussi les spectateurs dans un univers musical riche et dynamisant.

Les Goodman vivent en banlieue, comme une famille normale. Dan essaie d’être un bon mari et un bon père, Gabe a tout ce dont une mère peut rêver pour son fils et Nathalie essaie d’être une fille parfaite, même si ce n’est pas facile. Il y a cependant une ombre au tableau : Diana, épouse et mère, n’arrive pas à faire le deuil de son fils décédé seize ans plus tôt. En quête d’équilibre, elle vit avec intensité les hauts et les bas de son quotidien dans un milieu qui est peut-être à la source de son mal de vivre. Pendant que son mari s’interroge et que sa fille vit ses premiers émois amoureux, Diana tente de se prendre en main. Comment décidera-t-elle de faire face à son avenir?

AU CHAMP DE MARS une pièce de Pierre-Michel Tremblay
Du 1er au 12 novembre 2011.
Une production du Théâtre de La Manufacture présentée en codiffusion avec le Théâtre du Rideau Vert.

Au champ de Mars est une comédie satirique qui nous transporte au cœur du champ de bataille qu’est devenue la vie d’Éric, jeune soldat de retour d’Afghanistan en état de choc post-traumatique. Il consulte une psychiatre, Rachel, qui souffre pour sa part de fatigue de compassion. Pour se changer les idées, elle s’inscrit à un cours de clarinette et découvre que son professeur est un extrémiste pacifiste. Rachel met Éric en contact avec Marco, un réalisateur de films à succès en burnout, qui rêve de faire un grand film de guerre en s’inspirant de l’histoire d’Éric. Et puis, il y a aussi un certain sergent, plutôt envahissant, qui s’immisce dans la vie d’Éric quand bon lui semble… La guerre : celle qui doit être enrayée à tout prix, celle qui détruit des vies ou celle qui forge les hommes et en fait des héros… Objet de culture qui influence la mode, le cinéma et les jeux vidéo, la guerre, même si elle se passe de l’autre côté du globe, fait bel et bien partie de nos vies. Avec humour et intelligence, mais surtout avec beaucoup d’humanité, Pierre-Michel Tremblay nous invite à une réflexion sur ce thème où les partis-pris sont nombreux, tout comme les marchands d’armes… et de beignes.

Présentée à guichets fermés au Théâtre La Licorne à l’hiver 2010, Au champ de Mars est la deuxième pièce que Pierre-Michel Tremblay écrit pour le Théâtre de La Manufacture. La première, Coma Unplugged, qui a d’ailleurs fait escale au Théâtre du Rideau Vert en 2009, a récolté deux Masques et le Prix de la critique lors de sa création. Reconnu pour sa plume mordante, Pierre-Michel Tremblay est aussi l’auteur des pièces Quelques humains, Le rire de la mer et Mille feuilles créées par Les Éternels Pigistes. La mise en scène de cette pièce a été confiée à Michel Monty, qui compte plusieurs collaborations avec le Théâtre de La Manufacture. Il a notamment mis en scène Antarktikos, Gagarin Way et bien sûr, La société des loisirs, production ayant suscité l’engouement dès sa création en 2003.

Visitez le site du Théâtre du Rideau Vert.

Visionné 71 fois.

Programmation saison 2011-2012 du Théâtre du Rideau Vert de Montréal

À Propos
- Montreal.TV est une WebTV dédiée à la couverture des événements, partys, restos, nightlife, arts et culture, immobilier, les spas, mode et design, bref tout ce qui touche le lifestyle dans la grande région de Montréal. Montreal.TV rejoint plus de 110 000 personnes mensuellement.