Si Les FrancoFolies de Montréal nous ont toujours habitués à la diversité, elles font encore plus fort avec la programmation en salle de cette 23e édition. Du 9 au 18 juin, on pourra en effet assister à un nombre record de spectacles inédits, d’événements et de premières par des artistes qui ont plus que jamais adopté les Francos comme plateforme pour leur nouveau matériel. Des exemples ? Catherine Ringer avec son tout premier album solo depuis la disparition de son homme ; Mara Tremblay elle aussi solo, intimiste au max ; un événement inespéré avec Ferland qui sort de sa tanière pour redonner vie à un album phare de la musique québécoise ; Daho et Moreau, improbable mais émouvant couple qui redonne vie à un poème-brûlot ; Béatrice Bonifassi avec son nouveau projet ; Daran qui s’accompagne… d’un bédéiste ; Éric Lapointe, toujours surprenant, qui réalise son rêve de jouer avec l’Orchestre symphonique de Montréal… et crée du coup un événement incontournable pour ses fans ; la grande première de Gerry, le film tant attendu sur l’icône du rock québécois ; un concert en hommage au poète Serge Gainsbourg, mis en scène par Pierre Lapointe ; Akhénaton qui vole de ses propres ailes, hors IAM… D’ailleurs, on se réjouira d’apprendre que le plus grand événement de la musique de la francophonie, présenté pour une 8e année d’affilée par Ford du Canada, offrira aussi cet été un volet hip-hop particulièrement riche, avec les meilleurs représentants d’ici et d’outremer. Les billets pour ces spectacles en salle seront mis en vente dès ce samedi, 16 avril, à midi.
Un bouquet d’événements spéciaux en salle

On les sait, les Francos sont généreuses en événements spéciaux. Cette année encore, place à la diversité musicale, à l’étonnement et à l’audace… et à une toute nouvelle série :

Salle Wilfrid-Pelletier de la PdA, 20 h

série Les Spectacles concepts Air Transat

présentée en collaboration avec 98,5 FM et RockDétente 107,3 Montréal

Éric Lapointe et l’Orchestre symphonique de Montréal (spectacle d’ouverture) – 10 juin – Magnifier les tounes de notre rocker national par l’Orchestre symphonique de Montréal – à la Salle Wilfrid-Pelletier en plus ! – n’est pas seulement une idée extrêmement emballante, c’est également un des plus grands fantasmes d’Éric Lapointe. Lui qui a presque fait toutes les éditions des Francos depuis 1994, rockant la scène à lui tout seul ou ajoutant sa touche personnelle aux spectacles de d’autres artistes bien de chez nous, verra enfin son rêve (et le nôtre) se réaliser dans cette création pour les Francos, donnant une nouvelle vie à ses innombrables hits. Frissons garantis !

Étienne Daho et Jeanne Moreau, Le condamné à mort. En lever de rideau : Pierre Lapointe seul au piano – 11 juin – Un chanteur pop et une icône du cinéma pour reprendre le brûlot de Jean Genet ? Quelle idée… splendide ! Cette première œuvre de l’auteur et poète français, écrite en prison en 1942, qui parle d’un assassin, de guillotine et de fantasmes homosexuels, est en fait un long poème cru adressé à un amant rêvé, une ode à l’amour aujourd’hui récitée par une des grandes actrices de l’Hexagone et chantée par Étienne Daho, qui en signe aussi les arrangements. Un projet hybride absolument unique et inattendu, une réunion rare. Troublant et sensuel… à mort. En lever de rideau, un Pierre Lapointe des plus épuré, en tête à tête avec son piano.

Jean‑Pierre Ferland, Les Noces d’or de l’album Jaune – 15 juin – Quel beau coup des Francos ! Pour sortir Jean‑Pierre Ferland de sa retraite, il fallait un événement, un vrai. Pour la première fois depuis sa création, le petit roi nous interprétera dans l’ordre le mythique album Jaune, celui qui a révolutionné la manière de faire de la chanson pop au Québec. Puis, pour nous faire plaisir et se faire plaisir, Ferland complétera la soirée avec une multitude de ses grands succès. Une soirée mémorable en perspective. (Les FrancoFolies de Montréal tiennent à remercier la Place des Arts pour sa contribution exceptionnelle à la production de ce spectacle.)

… sans oublier ces autres excitants fleurons :

Les 10 ans de C4 avec Band de Garage, Les Dales Hawerchuk, Gatineau et Galaxie (série Les Nuits Ford Focus) – 11 juin, 21 h, Métropolis – Quatre des fleurons de l’écurie C4 allient leurs forces pour présenter aux francofous une soirée célébrant les 10 ans du label ! Le percutant duo guitare-batterie Band de Garage, le gros riff de guitare des Dales Hawerchuk, le nouveau disco house électro rap Karaté King de Gatineau et le récent et rugissant Tigre et diesel de Galaxie : c’est pas juste un party, c’est un MÉGA party qui s’annonce !

Initiales S. G. Hommage à Gainsbourg – 15 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve (série Les Événements Ford Focus) – Pour souligner les 20 ans de la disparition de Serge Gainsbourg, sous la direction artistique de Pierre Lapointe et la direction musicale de Joseph Marchand et Philippe Brault, Béatrice Bonifassi, Frannie et Fab de Random Recipe, Clara Furey, Monia Chokri, etc. interprètent des chansons que Gainsbourg a composées spécialement pour des chanteuses. Un réel événement.

Yann Perreau solo (19 h) / Un serpent sous les fleurs (22 h) – 15 juin, 19 h et 22 h, Club Soda (série Tendances Vidéotron) – Les Francos ont préparé une soirée spéciale avec le lauréat du Félix 2010 du Spectacle de l’année – auteur-compositeur-interprète, Yann Perreau : deux concerts le même soir ! On commence par Yann en solo au piano – une chance unique ! – et on poursuit avec le dernier spectacle de la tournée de son plus récent album, Un serpent sous les fleurs, qu’on avait tant aimé en 2009 et qu’il nous avait offert en grande primeur. Une soirée unique comme seules les Francos savent en concocter !

Douze hommes rapaillés, revu et augmenté. Première partie : Patrice Michaud – 17 et 18 juin (spectacle de clôture) – FrancoFolies, été 2008 : une première mise en chanson des chefs-d’œuvre de Gaston Miron fait la manchette. À la demande générale, ce spectacle (Félix 2010 du Spectacle de l’année – interprète) reprend vie en une version revue et augmentée. Assemblant des titres des deux volumes de l’album – plus de 60 000 copies vendues -, cet hommage touchant prodigué par des artistes exceptionnels d’ici promet de (re)passer à l’histoire. Avec Yann Perreau, Martin Léon, Jim Corcoran, Michel Rivard, Pierre Flynn, Vincent Vallières, David Marin, Daniel Lavoie, Louis-Jean Cormier, Richard Séguin, Yves Lambert et Gilles Bélanger. En première partie : à la frontière du conte, du slam et du folk, Patrice Michaud, révélation de Granby, de Rideau ET (3 fois !) de Petite-Vallée !
La programmation en salle série par série

Théâtre Maisonneuve de la PdA, 20 h

série Les Événements Ford Focus

présentée en collaboration avec La Presse, 98,5 FM, RockDétente 107,3 Montréal, BOOM FM et MusiMax

Luz Casal – 10 juin – La carrière internationale de la chanteuse hispanique Luz Casal (grande vedette en Espagne et en Amérique du Sud) a été propulsée au début des années 1990. Et pour cause : le grand réalisateur Pedro Almodóvar l’a choisie pour interpréter deux des chansons de son film à succès Talons aiguilles, Piensa en Mí et Un Año de Amor. Depuis, elle a connu une ascension fulgurante, et son plus récent opus (elle en a 15 !), La Pasion (2009), a été certifié disque platine. Enfin à Montréal !

Marie-Élaine Thibert. Première partie : Ingrid Saint‑Pierre – 12 juin – La dernière décennie a été phénoménale pour Marie-Élaine Thibert, et ça continue ! L’ex-Star-académicienne, lauréate de trois Félix et d’un Juno, poursuit son train d’enfer avec un 4e disque, dont la version mini, Toi, l’inoubliable, a déjà été sacrée disque d’or. Elle nous revient en pleine forme et tout en voix pour la première fois depuis 2007 avec un spectacle mis en scène par Lise Dion. En première partie, on découvre Ingrid Saint-Pierre, chansonnière et pianiste aux compositions irrésistiblement poétiques. Soirée haute en émotion !

Première du film Gerry – 13 juin – Que serait le paysage musical québécois sans ses Câline de blues ? Icône et pionnier du rock and roll au Québec, Gérald Boulet et sa voix bien caractéristique ont marqué plus qu’une génération : Offenbach est passé à l’histoire en devenant le premier groupe québécois à se produire au Forum de Montréal en 1980 ! Écrit par la chroniqueuse Nathalie Petrowski, réalisé par Alain Desrochers et produit par Christian Larouche, le film met en vedette un Mario Saint Amand renversant dans le rôle-titre. Un rendez-vous doux entre Gerry et ses fans. Une présentation de Christal Films.

Nicola Ciccone. Première partie : Sarah Bourdon – 14 juin – Dans le registre Chouchous québécois, on a ici un maître, ou plutôt un maestro ! Chaque année en lice comme Interprète masculin de l’année à l’ADISQ, des chansons constamment inscrites aux tops radiophoniques, des albums systématiquement estampillés or ou platine, des concerts courus, Ciccone a la cote. Cette fois, le plus indépendant des artistes populaires – il gère à peu près tous les aspects de sa carrière, y compris sa propre étiquette, Les Éditions Matita ! – nous invite à plonger dans son Imaginaire, son plus récent album. Juste avant, on pourra suivre La longue trail d’une Sarah Bourdon dont le folk avait conquis la Tente slam l’été dernier.

Grand Corps Malade. Première partie : Mohammed – 16 juin – Grand Corps Malade et le Québec, c’est une histoire d’amour, un coup de foudre. Il faut avoir assisté à un de ses spectacles pour comprendre le phénomène : les mots qui envoûtent, l’émotion qui englobe comme une intime, le cœur qui syncope parfois sur certaines images récitées. De la chanson à fleur de peau. En première partie, parfait pendant québécois, le slammeur Mohammed, qui a conquis tout le monde avec son premier album aux textes d’une rare puissance, L’ombre d’un doute, débarque en duo.

Métropolis, 21 h

série Les Nuits Ford Focus

présentée en collaboration avec Espace musique, 96,9 CKOI et MusiquePlus

Loco Locass. Première partie : Samian – 10 juin – Biz, Chafiik et Batlam ont beaucoup tourné dans les arénas depuis Le but et Hymne à Québec, mais leur dernier album remonte à la double victoire des Libéraux en 2004. Leur participation aux Francos l’an dernier (Les 20 ans du hip-hop québécois et Yann Perreau et ses amis les étoiles) nous ont titillé ! Cette année, on aura droit à un gros show et un avant-goût de leur album prévu pour l’automne. En première partie : Samian, le rappeur algonquin-québécois et révélation de la nouvelle génération du hip-hop d’ici. Allez ! Allez ! Allez !

Catherine Ringer. Première partie : Été 67 – 14 juin – Son passage aux Francos en 2008 sans Fred Chichin en avait ému plus d’un. Mais le pendant féminin des Rita Mitsouko s’était éclaté comme jamais avec les francofous qui en redemandaient. Cette année, elle vient nous présenter son album, Ring N’Roll, le premier sans son homme, tout frais paru ce printemps. Juste avant, le Métropolis vibrera de l’« americana » du meilleur groupe belge du monde, Été 67, qu’on peut entendre sur Passer la frontière, un 2e CD.

Alpha Blondy et le Solar System. Première partie : Wesli – 15 juin – Avec Tiken Jah Fakoly, Alpha Blondy est certainement le chanteur reggae le plus célèbre de l’Afrique francophone. Inspiré par Bob Marley, Burning Spear et les autres grands musiciens jamaïcains, le mystique, engagé et pacifiste chanteur est en tournée à travers le monde, et il s’arrête chez nous pour nous présenter en grande première son tout nouvel album après avoir brassé le Métropolis au Festival International de Jazz de Montréal en 2009. Avant de l’entendre, le Montréalo-Haïtien Wesli, Révélation musicale 2009-2010 de Radio-Canada, s’amène avec ses musiques riches et colorées.

Akhénaton et Faf Larage. Première partie : Anodajay – 16 juin – À 17 ans, avant de devenir le rappeur tête d’affiche du groupe IAM, l’Italo-Marseillais Akhénaton est allé vivre chez son père à New York où il a découvert le rap : un changement extrême de destin s’est opéré. Aujourd’hui, pour sa première représentation aux Francos depuis 1997, il revient avec We Luv New York, un hommage à la Grosse Pomme réalisé en collaboration avec Faf Larage. En première partie : Anodajay, le rappeur du Beat à Tibi, revient avec Jamais su, hit tout frais tiré de l’album Et7era.

Hocus Pocus et Radio Radio – 17 juin – Pourquoi déménager cet été ? Cette soirée le fera pour vous ! Hocus Pocus et Radio Radio lancent un party de cousins hip-hop où le meilleur de la France rencontre le meilleur des Maritimes (et d’ici). À quoi s’attendre ? Un cocktail de beats rehaussés de jazz issus de l’album 16 Pièces pour lequel Hocus Pocus a remporté plein d’éloges, dont une Patate Dorée 2010 du Bang Bang Blog. Le tout suivi des Cargués dans ma chaise et Kenny G Non-Stop qu’on adore déjà. Langue à terre garantie ! Une présentation spéciale de CISM qui fête ses 20 ans.

Stromae. Première partie : Numéro# – 18 juin – Souriez ! Le phénomène musical Paul Van Haver fait un saut chez nous avec Cheese, son premier album, et son supertube Alors on danse. L’auteur-compositeur-interprète belge d’origine rwandaise déballe son hip-hop qui fraie avec l’électronique et la chanson française, comme ça, au Métropolis avec, pour chauffer l’atmosphère, l’électropop extrêmement contagieux de Numéro#, qui se pointera juste avant lui pour son dernier tour de piste. On ne le dira pas deux fois : LA soirée pour danser aux Francos !

Club Soda, 19 h

série Tendances Vidéotron

présentée en collaboration avec 101,5 Radio-Montréal

Jérôme Minière. Première partie : Philippe B. solo – 10 juin – Vrai : cet artiste autodidacte, auteur-compositeur-interprète de l’année en 2003 à l’ADISQ est doté d’un imaginaire débordant. Vrai : son nouvel album – et le spectacle qu’il en a tiré – a été unanimement acclamé par la critique. Et vrai : c’est un Jérôme plus extraverti, plus volubile, plus assumé que jamais qu’on reçoit… et qu’il ne fau[x] absolument pas manquer ! Auparavant, on recevra le vrai ex-leader de Gwenwed, Philippe B., avec ses chansons folk intimistes et intelligentes.

Mononc’ Serge solo. Première partie : Didier Super – 11 juin – Dans sa première apparition solo post-Anonymous depuis Musique barbare, Mononc’ Serge remet son chapeau de chansonnier thrash brasseur de cage qui n’épargne personne. Mieux, en première partie, pour la première fois au Québec, on découvre le grinçant auteur-compositeur de la comédie musicale Et si Didier Super était la réincarnation du Christ ? Une soirée cabaret complètement déjantée et tellement second degré que si on ne rit pas, c’est qu’on n’est pas vivant !

David Jalbert. Première partie : Jérôme Charlebois – 12 juin – Après nous avoir conté Des histoires, David Jalbert nous propose Le Journal, qu’on lit avidement d’un bout à l’autre, yeux, oreilles et cœur à contribution. Quatorze chansons comme autant de nouvelles, des chroniques de la vie aux couleurs rock et folk qui lui ont fait faire salle comble au Lion d’Or en mars. De retour à la demande générale ! Jérôme Charlebois et trois musiciens nous visitent juste avant avec le spectacle Jérômanimé, un amalgame de ballades, de chansons rythmées et festives et de reprises.

CharlÉlie Couture. Première partie : Bertrand Belin – 13 juin – Chanteur, compositeur (trame sonore de Tchao Pantin, notamment), peintre, bref, artiste « multiste », comme il dit, CharlÉlie revient avec son nouvel album (belle lurette qu’on ne compte plus), FORt rÊVEUR, assez électrique, où trône sa voix toujours traînante qui peut rappeler un Tom Waits. Déroulez le tapis rouge pour cette rencontre rare comme seules les Francos en sont capables. Bertrand Belin, coup de foudre du moment en France, précédera avec son Hypernuit, un 3e album de mélodies folk.

Stefie Shock – 14 juin – Un spectacle de Stefie Shock, c’est fait pour danser ! Et cette année, le récipiendaire du Prix Félix-Leclerc cuvée 2002 fournit l’album idéal pour le faire avec La mécanique de l’amour, et son digne représentant, l’extrait électro pop Un jour sur deux. Les Francos sont fières d’accueillir cette grande rentrée montréalaise après une absence sur disque de plus de quatre ans. Enfin un remède efficace pour combattre le spleen !

Natacha Atlas – 16 juin – On l’a vue il y a plus de 10 ans au Festival International de Jazz de Montréal, maintenant la chanteuse d’origine égyptienne, spécialiste du mélange des genres et des langues (hip-hop, musique arabe, chanson française et bien plus), effectue un retour plus qu’attendu. Cette gagnante d’un Victoire de la Musique s’amène avec son récent album, Mounqaliba, et son succès prédestiné, Egypt: Rise to Freedom. Le monde est convié à visiter son Atlas musical, une expérience à la fois charmante et émouvante.

Sir Pathétik – 17 juin – À côté du mot « prolifique » dans le dictionnaire, on pourrait mettre son nom en guise de définition ! Sir Pathétik, à moins de 25 ans, compte déjà 6 albums solo et un démo en carrière, carrière, soit dit en passant, qu’il mène depuis 10 ans (faites le calcul…). Pour célébrer cette décennie remplie de succès, il a lancé en 2010 Le 10e round, une galette qui fait un malheur partout où elle joue et dont les francofous seront les premiers à voir le spectacle. Gang de chanceux !

HHQc.com / La force du nombre – 18 juin – Pour célébrer ses 7 ans d’existence, HHQc.com, qui promeut l’industrie hip-hop de manière collective et communautaire, s’est offert un label, Les Disques HHQc. Première sortie, automne 2010 : La force du nombre, 16 collaborations inédites entre plusieurs dizaines de rappeurs du Québec. Probablement LE plus gros projet de compilation du genre chez nous. Des noms ? Manu Militari, Taktika, L’Assemblée, Cobna, Koriass, SP, Anodajay, Chub-e Pelletier, Dramatik, Shoddy, Karma Atchykah, Yvon Krevé, Buzzy Boy, Samian… sur une même scène !

L’Astral (Maison du Festival Rio Tinto Alcan), 19 h

Tout en chanson La Presse

présentée en collaboration avec ARTV et RockDétente 107,3 Montréal

Mara Tremblay solo – 10 et 11 juin – À la suite du franc succès remporté l’année dernière au Club Soda alors qu’elle venait nous présenter Tu m’intimides, la belle Mara revient nous voir ; mais cette fois, c’est en solo et dans l’intimité de L’Astral qu’on aura le bonheur d’entendre les superbes chansons qu’elle sait si bien écrire. Pour l’occasion, l’auteure, compositrice et multi-instrumentiste en offrira des versions remaniées tout à fait émouvantes deux soirs de suite. Une rockeuse au sommet de son art.

Daran – 12 juin – Artiste atypique, figure emblématique des années 90, Daran, c’est l’authenticité musicale personnifiée. Vingt ans plus tard, l’auteur de Dormir dehors et Déménagé surprend encore avec un spectacle tiré d’une compilation de ses meilleurs succès, Couvert de poussière, projet inspiré par le bédéiste Michel Alzéal, qui fera partie intégrante du spectacle en le croquant live sur scène. Une expérience musicale et visuelle qui a conquis les foules du dernier Coup de cœur francophone. Encore !

Jimmy Hunt – 14 juin – Il n’y a que Jimmy Hunt pour intituler une chanson d’amour Motocross et en faire le premier extrait radio de son premier disque, sacré un des meilleurs albums francophones de l’année 2010. Sans flafla, le folk minimaliste de ses 13 chansons (d’amour) teintées de country plaît à l’unanimité. C’est que les pièces de ce dandy aux couleurs de bluesman fleur bleue sont d’une beauté et d’une simplicité désarmantes. On appelle ça de la « powerchanson ». Et c’est bon en titi.

La Tournée des Francos avec Albin de la Simone, Marie-Pierre Arthur et Sacha Toorop – 15 juin – Trois artistes de trois pays se produisent dans les trois villes des trois Francos : c’est aussi simple que ça, La Tournée des Francos ! Dans un premier temps défilerons tour à tour en solo sur scène Sacha Toorop (Belgique), Albin de la Simone (France) et Marie-Pierre Arthur (Québec). Puis, pour finir en beauté, le Belge, le Français et la Québécoise reviendront tous ensemble pour un show unique… À ne pas manquer !

Luc De Larochellière solo – 16 juin (places assises) – Voix-phare de la pop-rock québécoise, il s’est vu couronné auteur ou compositeur de l’année au dernier Gala de l’ADISQ pour son album Un toi dans ma tête. Cet été, Luc De Larochellière et ses chansons à saveur folk bordées d’une poésie révélatrice entament une nouvelle tournée estivale avec ce 8e album chez nous, aux Francos ! Cette fois, il nous présente son spectacle en version solo, intimiste. Un pur bonheur !

Le Troquet du bout du monde présente l’Orchestre du Nouveau Monde avec Béatrice Bonifassi – 17 et 18 juin (places assises) – Cet hiver, un premier spectacle solo – à guichets fermés – à MONTRÉAL EN LUMIÈRE : un tournant pour cette machine à frissons qui a prouvé qu’elle pouvait faire trembler une salle à elle toute seule. Et après avoir donné l’été dernier, au sein de Beast avec Jean-Phi Goncalves, un grand concert extérieur au Festival International de Jazz de Montréal, Mme Triplettes de Belleville revient en petite salle, avec une pianiste, un quatuor à cordes et son répertoire de la chanson réaliste de tous pays et toutes époques confondus.

L’Astral (Maison du Festival Rio Tinto Alcan), 23 h

série Les Folles nuits SIRIUS Radio Satellite

présentée en collaboration avec NIGHTLIFE Magazine, CISM 89,3 FM et BANDE À PART

Monogrenade – 10 juin – Monogrenade et sa pop moderne postrock avaient été finalistes et prix des FrancoFolies aux Francouvertes l’an dernier. Depuis, ils sont passés par Bonsound Records pour la suite des choses. Cette année, après la sortie acclamée au printemps de Tantale, le tout premier CD, les quatre membres du groupe s’amènent en compagnie d’un quatuor à cordes pour leur grande rentrée montréalaise. On est gâtés !

Mathieu Boogaerts – 11 juin – Le club parisien La Java l’a vu se produire 26 fois entre l’automne 2009 et l’été 2010, tous les mercredis soirs en fait, en compagnie du bassiste Zaf Zapha. À l’issue de cette série inhabituelle de concerts, un album tout aussi inusité a vu le jour, en novembre dernier : Mercredi ! À La Java ! L’auteur-compositeur-interprète français vient nous le présenter dans l’intimité de L’Astral, 8 ans après nous avoir offert une première partie de Katerine. Par ici les amateurs de chanson française !

Hôtel Morphée, Insomnie – 12 juin – Prix des FrancoFolies aux Festival international de la chanson de Granby l’an dernier, le rock à cordes d’Hôtel Morphée s’est posé sur un EP de 4 titres, Novembre est mort. Cet été aux Francos, le groupe propose Insomnie, une instrumentation inusitée, la première ébauche d’un spectacle en chantier qui promet d’être fascinant. À la formation régulière (cinq musiciens, dont l’excellente Laurence Nerbonne à la voix et au violon) s’ajouteront deux quatuors : violoncelles et cors français. Treize musiciens sur scène : de quoi nous garder éveillés !

Concert surprise – 13 juin – Comme c’est une surprise, on ne peut pas vous en parler… Ça laisse toute la place à l’imagination, ça ! Qu’est-ce que les programmateurs nous réservent ? Qu’est-ce que les francofous aimeraient voir en concert surprise à L’Astral ? On voudrait bien vous le dire, mais il faudra patienter jusqu’au 13 pour le savoir ! Mais une chose est sûre, ça risque d’être un pas pire party…

Jérôme Dupuis‑Cloutier – 14 juin – On l’a déjà vu quelques fois aux Francos, soit dans son incarnation Le Citoyen (finaliste aux Francouvertes en 2008), soit au sein de son groupe Le Roi Poisson. Le premier album solo du multi-instrumentiste Jérôme Dupuis‑Cloutier, Gentleman refroidi, ne reçoit que de bonnes critiques et emballe son public avec ses chansons pop francophones aux forts accents de folk et de jazz. Rafraîchissant !

Les Breastfeeders – 15 juin – On avait hâte de se passer en boucle le nouvel album des Breastfeeders, Dans la gueule des jours. Il est enfin sorti, et l’attente – 5 ans depuis Les matins de grands soirs – n’a pas été vaine : rock, thrash, yéyé, punk, garage, pop, rétro, tout y est ! L’amour du vintage est toujours au rendez-vous et ce 3e CD, le plus varié, est toujours aussi percutant… Parfait pour se faire rocker les oreilles et crier à tue-tête !

Après Ski par Érotique PQ – 16 juin – La vague du soft-porn québécois des années 70 a produit quelques petits bijoux, dont cet Après Ski désormais mémorable – pour ne pas dire film de fesses culte ! Les Disques Pluton ont dépoussiéré et réédité l’excellente – et mythique – face B de la trame sonore, question de ne pas laisser s’éteindre un grand pan de l’histoire musicale du Québec : un chef-d’œuvre du funk d’ici, des paroles osées, une trame envoûtante… Et aux Francos, on n’est pas gênés : on projette même le film pendant le spectacle. Pour adultes avertis !

Dany Placard avec son band – 17 juin – Pépère Placard vient rocker L’Astral ! Présenté une seule fois en spectacle à Montréal jusqu’à maintenant, son dernier album, le plus rock de son répertoire, tout simplement intitulé Placard, raconte 24 heures dans la vie de 10 femmes. Aux Francos, il met les amplis à fond et nous envoie leurs histoires en pleine gueule, de même que quelques tounes plus anciennes revisitées pour l’occasion.

Manu Militari – 18 juin – On aura croisé Manu Militari quelques fois sur des scènes extérieures aux Francos, notamment dans des spectacles comme le Rassemblement HHD de 2008 ou Les 20 ans du hip-hop québécois en 2010. Après avoir connu son premier vrai grand triomphe montréalais l’automne dernier au National en présentant un concert à guichets fermés, le voici à L’Astral avec Crime d’honneur, paru fin 2009. Un rappeur authentique, pur, dur et cru qui attire assurément l’attention.
Les soupers-croisières des FrancoFolies sont de retour

People Project – 12, 14, 15 et 17 juin, 18 h 15, Le Bateau-Mouche – À Mexico en 2004, une magie toute particulière œuvrait entre Philippe Lafrenière et Gabriel Bronfman. Au cœur de la création du People Project, il y avait la richesse des échanges interculturels et des collaborations artistiques. Tout simplement parce que le People Project, c’est de la musique du peuple, faite par le peuple et célébrant les gens du peuple ! Un duo dynamique sans frontières au groove bien senti. Un souper-spectacle dans la salle la plus lumineuse en ville, avec les menus signés Simpléchic Traiteur du chef propriétaire Louis‑François Marcotte, à l’image de Montréal. Embarquement à 18 h 15 au quai Jacques‑Cartier du Vieux-Port de Montréal, retour à 22 h 30. Réservations obligatoires : 514 849‑9952, 1 800 361‑9952 ou bateaumouche.ca.

Voilà l’ensemble de la programmation en salle des 23es FrancoFolies de Montréal ; celle des spectacles extérieurs gratuits sera annoncée le 31 mai.

Billets mis en vente dès ce samedi midi

Les billets pour tous ces premiers concerts seront mis en vente dès ce samedi, 16 avril, à midi. On pourra se les procurer à la billetterie de L’Astral (305, rue Sainte‑Catherine Est), au Métropolis (59, rue Sainte‑Catherine Est), ou par Admission et Ticketmaster (admission.com et ticketmaster.com, 1 855 790‑1245) – sauf ceux des spectacles présentés à la Place des Arts (514 842‑2112 ou laplacedesarts.com) et au Club Soda (514 286-1010 www.clubsoda.ca).

Pour tout savoir sur les Francos

Le dépliant officiel gratuit des Francos présente tous les renseignements de la programmation en salle de cette 23e édition des FrancoFolies de Montréal. Il est offert dès aujourd’hui dans les salles de spectacle, chez la plupart des disquaires et des libraires, dans les lieux publics et dans les principaux commerces du centre-ville de Montréal. À l’extérieur de la région métropolitaine, on peut commander un exemplaire gratuit par la poste. On peut également joindre la ligne Info‑Francos Vidéotron en composant le 514 876‑8989 ou, sans frais, le 1 855-FRANCOS, ou encore visiter le francofolies.com. Pour tout savoir avant tout le monde, on peut s’inscrire à l’Infolettre Spectra (infolettrespectra.ca) et recevoir chez soi toute l’information concernant les primeurs aux FrancoFolies.

Soulignons également que les festivaliers désirant organiser leur visite aux Francos peuvent consulter notre site web à la rubrique « Réserver votre séjour » ou au francofolies.com/forfaits.

C’est un rendez-vous pour la 23e édition des FrancoFolies de Montréal, qui aura lieu du jeudi 9 au samedi 18 juin 2011.

Visionné 190 fois.

Programmation complète des Francofolies de Montréal 2011

À Propos
- Montreal.TV est une WebTV dédiée à la couverture des événements, partys, restos, nightlife, arts et culture, immobilier, les spas, mode et design, bref tout ce qui touche le lifestyle dans la grande région de Montréal. Montreal.TV rejoint plus de 110 000 personnes mensuellement.