Fashiontech festival, une première qui commence bien !

Pour sa 1ère édition, on s’attendait à rien de moins à du contenu qui va permettre à l’industrie de la mode et celle des technologies de se comprendre. En effet, c’est un nouvel événement d’envergure internationale crée par Valérie Lamontagne, qui a pour le but d’engager différents secteurs liés à la mode et les technologies dans des projets d’avenir

Au menu, plusieurs présentations. Nous avons eu le droit à une conférence de Johanna Berzowska qui est à Concordia University et Fondatrice de XS Labs. Avec son équipe, elle développe des méthodes et des applications innovantes sur les textiles électroniques. En somme, malgré toute l’avancée technologique, les lois et les règlements vont moins vite que les avancées technologiques. La fameuse question qui est revenue à main reprise dans toute la programmation, c’était le financement.  Nous avons beau avoir des collaborations super entre différents secteurs, mais le financement pour commercialiser les prototypes et l’installation de l’équipement sont difficiles à concevoir et à réaliser.  Pourtant, Johanna nous fait remarquer que l’industrie de la mode fait beaucoup d’argent, mais les investisseurs ne s’aventurent pas dans ce terrain.

Ensuite, il a eu le panel avec la grappe métropolitaine de la mode (la mode à Montréal. Une industrie innovante). On note le changement radical de la numération des données. Il est maintenant possible d’avoir une meilleure compréhension de son marché, du client type, des statistiques et une meilleure communication avec la clientèle. Autre, le magasinage se diversifie et change. Il maintenant possible de faire des commandes en ligne et de le recevoir chez soi ou d’aller en magasin ou aller chercher au bureau de poste. Il y a aussi cette tendance de pop-up shop (kiosque non permanent) qui permet d’être plus proche de la clientèle et minimiser les coûts.

Tout comme la conférence de Johanna, le panel de la mode à Montréal : une industrie innovante invoque l’imprimante 3D. Elle peut être utile pour faire des prototypes, personnaliser un produit, faire des échantillons rapidement ou même avoir des intérêts locaux pour ceux qui sont loin des grandes villes. L’avenir ne se repose pas seulement sur les technologies, mais bien sûr, la responsabilité écologique dans l’industrie. On désire une consommation d’eau moins excessif et influencer les consommateurs d’acheter intelligemment.  Par exemple, le coton est utilisé à outrance, elle demande beaucoup d’eau et de pesticides (soit 50% des pesticides utilisés dans le monde vont à la production du coton.)

À suivre … Panel sur la collaboration comme moteur de créatif, la technologie et la créativité dans l’industrie et le futur des métiers d’art.

La photo provient du compte Facebook officiel de Fashiontech Festival. 

 

 

À propos de l’auteur 

IMG_2984Accro à la caféine, Matthieu a plusieurs champs d’intérêt. Diplômées de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, la passion des voyages et la bonne bouffe sont restées ancrées dans sa vie. Planificateur événementiel qui se spécialise dans l’industrie de la mode, il est toujours à l’affût des événements et des scènes artistiques de Montréal. Donc, il est fort probable que vous le croisez, car c’est avant tout un passionné.

Visionné 18 fois.

Fashiontech festival, une première qui commence bien !

À Propos
- Montreal.TV est une WebTV dédiée à la couverture des événements, partys, restos, nightlife, arts et culture, immobilier, les spas, mode et design, bref tout ce qui touche le lifestyle dans la grande région de Montréal. Montreal.TV rejoint plus de 110 000 personnes mensuellement.