Par Kim Bernard.

Quel match FOU, FOU, FOU!!!

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont mis la main sur le trophée Vince Lombardi grâce à une victoire mémorable de 34-28 en prolongation aux dépens des Falcons d’Atlanta. C’est James White qui a signé le touché avec deux verges à parcourir. Tom Brady, en plus d’être nommé joueur par excellence, a pu ajouter une cinquième bague à sa collection et du coup, il est devenu le quart-arrière le plus victorieux de l’histoire. Il a terminé la rencontre avec 466 verges aériennes.

C’était la première fois en 51 éditions qu’un match du Super Bowl nécessitait une prolongation. Pourtant, tout semblait se diriger vers une victoire des Falcons, eux qui avaient la meilleure attaque cette saison avec leur quart-arrière Matt Ryan qui la veille, samedi soir remportait le trophée comme meilleur joueur par excellence pour la saison 2016.

C’est à partir du 2e quart, que les Falcons ont pris leur envol! Tout d’abord, Deion Jones a arraché le ballon à Legarrette Blount, et Robert Alford s’est dépêché d’aller le recouvrir ce qui a créé le 1er revirement de la partie. Ainsi, l’attaque s’est enclenché. Devonta Freeman a réalisé le premier touché. Ensuite, Ryan a repéré son receveur étoile Jones pour compléter un jeu ce qui a permis ensuite à Austin Hooper de sortir de l’ombre pour porter la marque 14-0. Puis, encore une fois les Falcons ont été menaçants. Robert Alford a intercepté la passe de Brady pour filer droit devant un champ libre en parcourant 82 verges, la deuxième plus longue course dans l’histoire du Super Bowl. Sur les écrans, on a vu que Brady avait la mine basse. C’était alors 21-0 à la mi-temps.

Au 3e quart, le défi était de taille. Les Patriots qui avaient la meilleure défense cette saison n’ont pas été capable de freiner la meilleure attaque des Falcons, ce qui a permis à Tevin Coleman d’inscrire le quatrième touché. C’était donc 28-3 avec 8 :31 à faire au 3e quart.

Avec un quart-arrière de la trempe de Brady, tout était possible, lui que l’on surnommait d’ailleurs ‘’The Comeback Kid’’ à l’université.   Ainsi, l’équipe a effectué leur remontée spectaculaire avec 31 points sans riposte. James White a signé le premier touché. Puis avec huit minutes à faire au match, Dont’a Hightower a fait perdre le ballon à Ryan. Brady a trouvé Danny Amendola qui a porté la marque 28-18 avec un converti de deux points suite au touché.

Encore une fois, les Pats ont fait un sac sur Ryan pour reprendre le ballon. Le célèbre numéro 12 a ensuite retrouvé Julian Edelman qui a attrapé de manière miraculeuse le ballon. White a pu compléter son 2e touché et Amendola a joué pour le deux points pour aller en prolongation.

Suite au tirage au sort, ce sont les Patriots qui commençaient avec le ballon et l’histoire s’est écrite! On a assisté au fameux moment où Roger Goodell est venu remettre le trophée Vince Lombardi au président de l’équipe Robert Kraft.   Le commissaire de la ligue a été accueilli sous les huées de la foule, lui qui avait condamné l’équipe pour les ballons dégonflés et suspendu Brady pour quatre matchs en début de saison. Finalement, la Nouvelle-Angleterre a remporté un cinquième Superbowl sous l’ère Brady-Belichick en sept participations.

Grandiose Lady Gaga

Le spectacle de la mi-temps cette année était orchestré par Lady Gaga qui part en tournée prochainement pour son plus récent album ‘’Joanne’’. Elle a mis évidemment le paquet devant cette méga tribune. Gageons que ses ventes de billets vont exploser après la performance éclatante qu’elle nous a offerte.

Elle a débuté le tout directement perchée en-haut du NRG Stadium de Houston en chantant ‘’God Bless America’’ et ‘’This Land is Your Land’’. Elle avait promis un message unificateur alors qu’on lui avait posé la question si elle allait aborder ce qui se passe avec la politique sous le règne de Donald Trump et c’était réussi! Puis, elle est descendue en Bungee et a entamé ses gros succès qu’on connaît sous toute son excentricité : ‘’Born This Way’’ ‘’Poker Face’’ ‘’Telephone’’ ‘’Just Dance’’ et son nouveau hit ‘’Million Reasons’’. Elle a terminé en beauté avec une chorégraphie avec ses multiples danseurs sur ‘’Bad Romance’’

Des publicités

Même si le Super Bowl est avant tout un duel sportif, cet événement est marqué par les grosses publicités où les compagnies défraient des sommes démentes dans les sept chiffres pour avoir leur petit trente secondes de diffusion à l’écran regardé par des millions de personnes. Cette année, le marketing de ces pubs a grandement utilisé la politique pour faire passer leur message. Celle qui a le plus retenu l’attention est la pub d’Airbnb où on ciblait directement le décret anti-immigration de Trump. On nous défilait plein de visages sur lesquels on pouvait lire « Nous pensons que qui que vous soyez, d’où que vous soyez, qui que vous aimiez, ou en qui vous croyiez, nous avons tous notre place, plus vous acceptez, plus le monde est beau ». De plus, il y a eu aussi celle de Budweiser qu’on a vu plus tôt cette semaine dans lequel on raconte que si le créateur de cette bière n’avait pas fui l’Allemagne, et bien nous n’aurions pas eu cette marque en Amérique. Finalement, malgré la politique plusieurs autres publicités ont fait rire comme celle de la Kia Niro 2017, mettant en vedette l’hilarante Melissa.

Les Patriots remportent une victoire historique et spectaculaire au Super Bowl LI

À Propos
- Montreal.TV est une WebTV dédiée à la couverture des événements, partys, restos, nightlife, arts et culture, immobilier, les spas, mode et design, bref tout ce qui touche le lifestyle dans la grande région de Montréal. Montreal.TV rejoint plus de 110 000 personnes mensuellement.